À Charles Spon, les 16 et 26 février 1657

Note [11]

« autant de sa maladie que de ce poison. » V. note [2], lettre 461, pour une précédente évocation de la mort de Laure Mancini, duchesse de Mercœur, en termes fort similaires.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, les 16 et 26 février 1657, note 11.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0463&cln=11
(Consulté le 14.10.2019)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.