À Charles Spon, le 27 mars 1657

Note [26]

Phrase ajoutée par Guy Patin dans la marge. Substituer « se dit aussi en parlant des secondes institutions qu’on fait dans un testament, en cas que l’héritier institué répudie la succession ou meure avant qu’elle soit ouverte, ou même pour transmettre les mêmes biens à d’autres personnes après sa mort. Les testateurs substituent plusieurs héritiers et légataires les uns aux autres. On substitue les petits enfants à leur père pour lui ôter la faculté d’aliéner le bien qu’on lui laisse » (Furetière).


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 27 mars 1657, note 26.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0472&cln=26

(Consulté le 13/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.