À Charles Spon, le 18 janvier 1658

Note [10]

« Crier Le roi boit ! c’est faire une cérémonie, qui est en usage dans toute l’Europe, en élisant pour roi, au hasard et par le moyen d’une fève, quelqu’un de la compagnie le jour des Rois, auquel on est obligé d’applaudir toutes les fois qu’il boit. On va faire les Rois, crier Le roi boit ! en un tel lieu, pour dire y faire la cérémonie de cette réjouissance qu’on célèbre en l’honneur de la fête des Rois ou de l’Épiphanie, qui est pourtant une imitation des saturnales des païens parce qu’en quelques lieux on mettait un enfant sous la table qui représentait Apollon [v. note [8], lettre 997] pour le consulter comme un oracle sur la distribution du gâteau, en criant Phœbe Domine ! [Seigneur Apollon !] » (Furetière).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 18 janvier 1658, note 10.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0513&cln=10
(Consulté le 08.08.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.