À Charles Spon, le 26 février 1658

Note [10]

Quimper, en Basse-Bretagne (Finistère), portait alors appelée Quimper-Corentin en référence à saint Corentin, son premier évêque, au ive s., et pour la distinguer des autres villes bretonnes portant le même nom (Kemper en breton). Guy Patin n’en a jamais parlé que comme l’un des lieux les plus reculés du royaume où un ordre du roi exilait ceux qui l’avaient mal servi.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 26 février 1658, note 10.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0516&cln=10
(Consulté le 27.11.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.