À Charles Spon, le 26 février 1658

Note [9]

« devant la cour ecclésiastique ». Mazarin autorisait les curés jansénistes de Paris à y « poursuivre la censure du livre des jésuites », écrit anonyme attribué à François Annat, Claude Lingendes, Jean de Brisacier et Jacques Nouet : {a}

Réponses aux Lettres provinciales publiées par le secrétaire du Port-Royal, contre les PP. de la Compagnie de Jésus. Sur le sujet de la morale des dits pères. {b}


  1. V. notes [15], lettre 295, pour François Annat, [39], lettre 106, pour Claude de Lingendes, et [4], lettre 664, pour Jean de Brisacier.

    Jacques Nouet (Mayenne 1605-Paris 1680), théologiens jésuites, ont consacré leur plume à la lutte contre le jansénisme et le calvinisme.

  2. Liège, Jean Mathias Hovius, 1658, in‑12 en deux parties de 90 et 450 pages.

    Sont transcrits à la fin : deux arrêts du parlement d’Aix (9 février 1657) et de la prévôté de Paris (25 juin 1657) condamnant les Provinciales au bûcher, et la traduction française de la bulle d’Alexandre vii, « par laquelle sa Sainteté confirme la bulle d’Innocent x, son prédécesseur, touchant les cinq Propositions extraites du Livre de Jansenius » (Ad sacram, 16 octobre 1656). Seul le nom du P. Annat apparaît dans les approbations de l’ouvrage.



Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 26 février 1658, note 9.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0516&cln=9
(Consulté le 01.12.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.