À André Falconet, le 6 mai 1659

Note [6]

François de Chabannes-Curton, seigneur de Saint-Angeau, né en 1609, avait été assassiné en août 1659 par le fils bâtard de son oncle, Christophe de Chabannes (1566-1636), marquis de Curton et comte de Rochefort (Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique… Par M.D.L.C.D.B., Paris, Duchesne, 1757, tome premier, page 403).

Guy Patin confondait, semble-t-il, l’oncle et le neveu ; mais la même confusion apparente se lit dans le Traité de la justice criminelle… par M. Jousse, conseiller au présidial d’Orléans (tome troisième, Paris, Debure père, 1771, page 252) :

« Autre arrêt de l’année 1659, par lequel le sieur Chabannes de Poulignac, pour avoir assassiné le marquis de Curton, a été condamné à la roue et exécuté (voyez le Journal des Audiences, tom. 2, liv. 3, chap. 14). »


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 6 mai 1659, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0562&cln=6

(Consulté le 21/06/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.