À Claude II Belin, le 7 novembre 1659

Note [12]

Secunda Scaligerana (pages 309‑310) :

« Mon père, écrivait Joseph Scaliger, a fait une Oraison contre Érasme ; lequel, depuis, écrivit que mon père n’était point auteur de cette Oraison, quia miles erat. {a} Mon père en fit une autre, où il se mit fort en colère. Érasme, sachant qu’il la ferait imprimer, attira de ses amis qui achetèrent tous les exemplaires qu’ils purent pour les supprimer, tellement qu’aujourd’hui on n’en trouve plus. Mon père depuis vit la folie qu’il avait faite d’écrire contre Érasme. La première Oraison a été imprimée par les jésuites avec mon Épître de la vie de mon père, mais détronquée où ils ont voulu. Mon père avait écrit beaucoup d’épîtres contre Érasme qui étaient imprimées, mais je les ai fait supprimer et en ai les exemplaires céans, qui m’ont coûté 75 écus d’or, 36 doubles pistoles. J’ai commandé à Ionas de les brûler après ma mort. Mon père attaqua Érasme en soldat. Depuis, après avoir étudié, il vit qu’Érasme était un grand personnage. Peut-être mon père n’avait pas lu ou n’entendait par Érasme. Jamais papiste, luthérien ni calviniste n’a fait un meilleur livre ni plus élégant qu’est la Paraphrase sur le Nouveau Testament. Encore que mon père ait écrit contre Érasme, si fais-je grand cas d’Érasme, c’était un grand homme. » {a}


  1. « parce qu’il était soldat. »

  2. « Scaliger fait ici plusieurs fautes, parlant de la querelle de son père avec Érasme. M. Bayle les relevées dans son Dictionnaire et a donné un détail fort exact de toute cette affaire. Voyez les remarques (I) (K) (L) (M) de l’article d’Érasme » (note de l’éditeur).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Claude II Belin, le 7 novembre 1659, note 12.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0584&cln=12
(Consulté le 19.10.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.