À André Falconet, le 7 mai 1660

Note [29]

« Ô misérable France, où la panse des princes et des magistrats se farcit si lamentablement du sang des malheureux et de la sueur du peuple, sans jamais s’en rassasier ! Ô ventre insatiable ! »

V. note [34], lettre 498, pour une autre exclamation de ce genre (sans autre source identifiée que la plume de Guy Patin).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 7 mai 1660, note 29.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0606&cln=29
(Consulté le 29.01.2023)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.