À André Falconet, le 25 juin 1660

Note [20]

« il doit craindre que l’automne ne fasse le profit de la cruelle Libitina [la mort v. note [35], lettre 532] » ; Horace (Satires, livre ii, vi, vers 18‑19) :

Nec mala me ambitio perdit nec plumbeus auster
Autumnusque gravis, Libitinæ quæstus acerbæ
.

[Et une funeste ambition ne me travaille pas, ni l’auster {a} de plomb, ni le dangereux automne, profit de la cruelle Libitina]. {b}


  1. V. note [81], lettre 150.

  2. La Mort.



Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 25 juin 1660, note 20.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0619&cln=20
(Consulté le 21.06.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.