À André Falconet, le 5 octobre 1660

Note [2]

Guy-Armand de Gramont, comte de Guiche (v. note [24], lettre 478), avait été enfermé à la Bastille pour sa participation à la débauche de Roissy (v. note [3] lettre 562). Les éditions antérieures l’associent ici au marquis de Richelieu, mais Jean-Baptiste Amador de Vignerod, petit-neveu du ministre, jouissait alors de la faveur du roi et n’avait pas participé aux impiétés libertines qu’on avait commises le vendredi saint (11 avril) de 1659 chez le comte de Vivonne, en compagnie, entre autres, de Bussy-Rabutin et de Philippe Mancini. On l’a remplacé par Bernard de Longueval, marquis de Manicamp, fils d’Achille (v. note [5], lettre 322) et intime ami du comte de Guiche.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 5 octobre 1660, note 2.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0641&cln=2
(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.