À André Falconet, le 19 janvier 1663

Note [7]

« Luis Lopès médecin lusitanien [portugais] de religion judaïque. »

Le Lopès qui fut pendu à Londres en 1594 se prénommait Roderigo, et non Luis (v. note [18], lettre 642) ; cette inexactitude laisse planer un doute, mais léger (v. infra note [8], notule {a}), sur sa parenté avec les deux François Lopès : le père, médecin de Bordeaux (v. notule {e}, note [17], lettre 13), et son fils (v. note [46], lettre 442), le « petit Gascon » qui venait de mourir.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 19 janvier 1663, note 7.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0740&cln=7
(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.