À André Falconet, le 18 mai 1663

Note [9]

« bois ou va-t’en, paie ou va-t’en. »

Pour illustrer cet article des statuts, Patin résumait ici fidèlement les déboires de Nicolas Gervaise de Sainte-Foix, {a} que détaille le tome xiv des Commentaires de la Faculté.

À tous ces égards, l’unique quodlibétaire parisienne de Gervaise mérite un soigneux examen. Elle portait sur la question Suntne animosi quibus sanguis facile coit ?. {a}


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 18 mai 1663, note 9.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0750&cln=9
(Consulté le 30.01.2023)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.