À André Falconet, le 4 décembre 1663

Note [1]

Louis Berryer (Le Mans 1616-Domfront 1686), sieur de La Ferrière, avait établi sa fortune sur l’exploitation de forges en Normandie. Ancien agent de Mazarin, il était passé au service de Colbert. Alors secrétaire du Conseil d’État, procureur syndic perpétuel des secrétaires du roi, il s’occupait très activement à l’instruction et à la rédaction des chefs d’accusation du procès Fouquet. Il était devenu comme le chef de la Chambre de justice, au grand dam de ses autres membres car il n’hésitait pas, quand la nécessité y poussait, à produire de fausses écritures. Il en fut récompensé par une charge de directeur des offices de la Compagnie des Indes Orientales (1664) puis devint secrétaire des commandements de la reine (1681), secrétaire du Grand Conseil du roi (1682) et enfin, conseiller d’État ordinaire.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 4 décembre 1663, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0761&cln=1

(Consulté le 24/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.