À Johannes Antonides Vander Linden, le 28 août 1659

Note [4]

Nouvelle allusion (v. note [2], lettre latine 124) à des prétentions ecclésiastiques d’Émery Bigot, qui certes était célibataire, et le demeura, mais ne fut apparemment jamais ordonné prêtre : « [il] ne voulut entrer ni dans la robe ni dans l’état ecclésiastique » (Michaud). L’intérêt que lui portait Johannes Antonides Vander Linden montre la réputation de bibliophile érudit dont Bigot jouissait en Hollande.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Johannes Antonides Vander Linden, le 28 août 1659, note 4.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1159&cln=4
(Consulté le 24.06.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.