À Johannes Antonides Vander Linden, le 10 octobre 1660

Note [15]

Référence sur le mensonge dont je n’ai pas su trouver la source : à la fin de sa lettre latine 242 (v. sa note [11]), Guy Patin a cité Cicéron sur les mensonges des médecins, mais dans une intention qui me semble différente de celle qu’il avait ici.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 10 octobre 1660, note 15.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1176&cln=15

(Consulté le 27/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.