À Christiaen Utenbogard, le 6 février 1664

Note [5]

V. notes :

Le sens du commentaire de Guy Patin sur ces deux auteurs manque de clarté et il se trompait en disant que Brunier était déjà mort en 1664 (à moins que ma source biographique ne soit inexacte).


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 6 février 1664, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1311&cln=5

(Consulté le 20/07/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.