À Johannes Antonides Vander Linden, le 28 février 1664

Note [3]

V. notes [1], lettre 772, et [4], lettre latine 241, pour la paix de Pise, conclue le 7 février 1664, mettant fin à la vive querelle que l’affaire des gardes corses avait allumée en août 1662 entre le pape Alexandre vii et Louis xiv.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Johannes Antonides Vander Linden, le 28 février 1664, note 3.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1315&cln=3
(Consulté le 19.10.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.