À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665

Note [62]

Page 293 (Paris, 1646), livre ii, chapitre xciv, De Fœniculo [Le Fenouil], ligne 25 (§ 1), sur l’étymologie, remplacer Cæsalpinum [Cesalpino] par Casaubonum [Casaubon] dans :

Interim non nescio, Cæsalpinum [Casabonum] in Strab. derivare a Marathone, seu Campo fœniculaceo {a} Atticæ.

[Toutefois, je n’ignore pas que Cesalpino (Casaubon) sur Strabon dérive ce mot de Marathon, ou champ de fenouil d’Attique]. {b}


  1. Sic pour fœniculario.

  2. Comme on va voir ci-dessous, fenouil (v. note [13] de la Consultation 19) se dit marathon (μαραθον) en grec, mot qui a donné son nom à la célèbre plaine de Marathon (Μαραθων, v. note [16], lettre de Jan van Beverwijk, datée du 30 juillet 1640) en Attique (péninsule d’Athènes).

La consultation de ces deux sources explique ce qu’écrivait Caspar Hofmann et donne raison à Guy Patin.

La réédition de 1667 (page 234) a appliqué cette correction (mais en laissant fœniculaceo pour fœniculario).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665, note 62.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1384&cln=62
(Consulté le 12.04.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.