Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 19

Note [3]

Spyratode (nom masculin) est ma traduction française du mot latin spiratodeum (nom neutre), qui est absent des dictionnaires usuels. Il appartenait pourtant bel et bien à la langue médicale hippocratique, comme en atteste l’Œconomia d’Anuce Foës (v. supra note [1]) à la seconde colonne de la page 581 :

Σπυρας, αδος, η, idem quod σπυραθος, caprini stercoris pilula aut globulus. Sumitur autem pro pilula Hippocrati, quod sit instar globuli aut stercoris caprini, libr. 2. περι γυναικ. […] τρεις καταπτειν σπυραδας, pilulas tres devorandas exhibe.

[Spuras, ados, ê, {a} est le même mot que spurathos, globule ou boulette de crotte de chèvre. Hippocrate l’emploie pour pilule, parce qu’elle ressemble {b} à une crotte de bique, au livre ii des Maladies des femmes (…) : treis kataptein spuradas, prescris trois pilules à avaler]. {c}


  1. Nominatif puis suffixe génitif du mot, suivis de son genre (féminin).

  2. En grec, le suffixe odês marque la ressemblance.

  3. Dans le même livre (Littré Hip, volume 8, page 391), pour le déplacement de l’utérus (hystérie), Hippocrate recommande, « si la matrice pèsse sur les aines », de « prendre des crottes de chèvre et du poil de lièvre, mouiller avec de l’huile de phoque, et administrer en fumigation ».

En lien un peu plus direct avec l’observation ici rapportée, on lit cette brève explication dans les Consilia medicinalia [Consultations médicales] de Guillaume Baillou (Paris, 1635, v. note [19], lettre 17), livre i, consultation xxvi, page 63 :

Quum tantum pituita liquida vitium facit, illa remista apparet excrementis, quæ spiratodea vocantur.

[Quand l’anomalie vient seulement d’une pituite limpide, elle apparaît mêlée aux excréments, qu’on appelle alors spyratodes].


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 19, note 3.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8149&cln=3
(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.