Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2d. Novembre 1650-novembre 1651, Affaires de l’Université

Note [2]

Mon identification de tous ces personnages est incertaine. V. notes :

Charles de Bérulle, vicomte de Guyencourt (en 1657), maître des requêtes, conseiller d’État, avait été procureur général de Marie de Médicis ; il était neveu du cardinal Pierre de Bérulle (v. note [10], lettre 205).

Le Vasseur pouvait être Nicolas Le Vasseur (vers 1624-1692), marquis de Saint-Vrain (en 1658), conseiller au Parlement (non répertorié par Popoff). Il ne s’agissait probablement pas de Claude Le Vasseur, docteur régent de la Faculté de médecine de Paris (v. note [3], lettre 935), car Guy Patin l’aurait alors sans doute identifié comme tel.

Thomas de Bragelonne (ou Bragelogne, 1615-1681), seigneur d’Enjainville, de la Magdelaine près de Chartres, d’Issy, de Pourpry et de Petit Tignonville, avait été reçu conseiller au Parlement en 1637, en la deuxième des Requêtes, puis en la deuxième des Enquêtes, en 1648. En 1673, il devint premier président du parlement de Metz (Popoff, no 745).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2d. Novembre 1650-novembre 1651, Affaires de l’Université, note 2.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8185&cln=2
(Consulté le 12.04.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.