Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647)

Note [88]

J’ai emprunté à Sénèque le Jeune le sens que j’ai donné à in ipso ætatis portu, « parvenus au port même de leurs jours », quand il parle du suicide de Diodore {a} (La vie heureuse, chapitre xix) :

Ille interim beatus ac plenus bona conscientia reddidit sibi testimonium vita excedens laudavitque ætatis in portu et ad ancoram actæ quietem et dixit quod vos inviti audistis, quasi vobis quoque faciendum sit : “ Vixi et quem dederat cursum fortuna peregi. ”

[Lui-même, cependant, heureux et plein de bonne conscience, en a témoigné en quittant la vie quand, vantant la quiétude d’être parvenu au port et à l’ancrage de ses jours, il a dit : « J’ai vécu et achevé la carrière que m’avait concédée la fortune » ; mais pourquoi donc, vous autres, l’avez-vous entendu à contrecœur, comme si vous deviez en faire autant que lui ?]


  1. Diodore d’Iasos est un philosophe grec du ive s. av. J.‑C., que Sénèque qualifiait d’épicurien (Epicureus), et dont Diogène Laërce a transmis la légende (livre ii, 111‑112) :

    « Alors qu’il vivait à la cour de Ptolémée Sôter, {i} Stilpon, {ii} lui soumit des raisonnements dialectiques. Incapable de les résoudre sur-le-champ, il s’attira des reproches de la part du roi ; entre autres, il s’entendit appeler Cronos, {iii} par manière de plaisanterie. Il quitta alors le banquet et, après avoir écrit un traité sur le problème posé, de découragement, il se suicida. »

    1. V. 4e notule {a}, note [43] du Faux Patiniana II‑6.

    2. Stilpon de Mégare a tant excellé dans la joute oratoire qu’on le tient pour le fondateur de cet art.

    3. Κρονος, nom grec de Saturne (v. note [31] des Deux Vies latines de Jean Héroard), mais ici pris au sens dérivé de « vieux fou, vieux radoteur ».


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 88.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8223&cln=88

(Consulté le 20/07/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.