De Samuel Sorbière, non datée (début 1651)

Note [20]

« parmi les secrets d’État. »

Marck Zuerius Boxhorn (Berg-op-Zoom 1602 ou 1612-Leyde 1653), nommé à 20 ans professeur d’éloquence à Leyde, refusa l’invitation de la reine Christine de se rendre en Suède et succéda à Daniel Heinsius dans sa chaire d’histoire et de politique. Il fut le premier à soupçonner l’existence d’une langue commune à la source de toutes celles d’Europe, l’indo-européen, qu’il appelait le scythique. Samuel Sorbière citait ici son anonyme :

Commentariolus de Statu Confœderatarum Provinciarum Belgii, Editio secunda priori auctior et emendatior. Accessit de eadem materia Pauli Merulæ diatriba, necnon Decretum Ordd. Holland. et West-Frisiæ de Antiquo Iure Reip. Batavicæ.

[Bref commentaire sur la situation des Provinces-Unies des Pays-Bas. Seconde édition augmentée et corrigée. Avec, sur le même sujet, la diatribe de Paulus Merula, ainsi que le décret des provinces de Hollande et de Frise-occidentale sur l’ancien droit de la République batave].


  1. Paulus Merula (Paul van Merle, Dordrecht 1558-Rostock 1607), historien et juriste hollandais, professa à Leyde.

  2. La Haye, Johannes Verhoeve, 1650, in‑12 de 161 pages, ibid. et id. pour la première édition, 1649, in‑24


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Samuel Sorbière, non datée (début 1651), note 20.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9001&cln=20

(Consulté le 27/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.