Garce
Femme prostituée et de mauvaise vie : garce de rempart, garce à chien, une garce infâme. Ce mot n’est devenu odieux que depuis quelque temps et en plusieurs provinces, on le dit encore pour signifier une petite fille ou servante de chambre. On a appelé en latin corrompu garsiæ et garzonæ les femmes qui hantaient les fripons et les débauchés, et qui vivaient à la manière des garçons (Furetière).