Minime
Ordre de Religieux, qui portent un habit de couleur tannée avec un petit capuce, un scapulaire rond, et un manteau de même couleur. Il fut fondé par saint François surnommé de Paule, parce qu’il était natif de Paule, ville de Calabre, et fils de Jacques Maltotile qui mourut religieux de cet Institut. Le pape Sixte iv l’approuva en 1473 et il fut confirmé en 1506 par Jules ii. Les minimes de Nigeon, prés Chaillot, sont appelés bonshommes, à cause que Louis xi ayant fait venir François de Paule en France sur la réputation de sa sainteté, dans l’espérance d’obtenir sa guérison par ses prières, l’appelait ordinairement bonhomme. Ce saint fondateur voulut que ses religieux fussent appelés minimes, du latin minimus, qui veut dire très petit, comme se tenant le moindre de tous (pour « enchérir sur l’humilité des frères mineurs [ou franciscains] », Furetière). On les appelle en Espagne Pères de la Victoire à cause d’une victoire remportée sur les Maures par Ferdinand v selon ce qu’avait prédit saint François de Paule. Ces religieux, outre les trois vœux ordinaires de religion, en font un quatrième, qui est d’observer un carême perpétuel (Thomas Corneille).