L. 1035.  >
À Ismaël Boulliau (Bouillaud),
le 4 septembre 1659

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

À Monsieur, Monsieur Boulliau, secrétaire de Monsieur le président de Thou. [1] À Paris.

Monsieur, [a][2]

Je prends la hardiesse de vous prier pour ce jeune Hollandais qui a eu déjà l’honneur de vous voir ; mais il a si peur de vous importuner qu’il n’a osé retourner à vous sans ce petit mot de ma recommandation. Il est beau-frère de M. Gronovius ; [1][3][4] il n’a besoin que d’un petit mot de votre crédit pour voir la Bibliothèque du roi, [5] et quelque petit sujet là-dedans, qui lui est recommandé de M. Gronovius. [2] Je vous prie de m’excuser de la hardiesse que je prends, et de croire que je suis de toute mon affection, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur,

Guy Patin, docteur en médecine et professeur du roi.

De Paris, ce 4e de septembre 1659.


Rédaction : guido.patin@gmail.com — Édition : info-hist@biusante.parisdescartes.fr
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Ismaël Boulliau (Bouillaud), le 4 septembre 1659

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1510

(Consulté le 13.08.2022)