Aspects techniques

Citer ce texte
Imprimer ce texte

 

Données

Le document qui nous a été remis consistait en un gigantesque fichier MS Word de 5 400 pages, avec les techniques spécifiques à ce programme de traitement de texte pour la gestion des notes et des index. Il était au départ destiné à une édition papier, à laquelle l’auteur a finalement renoncé face au volume du projet.

Nous proposant de le publier en ligne, nous avons tenté, en vain, de le convertir au format PDF tout en conservant les enrichissements (liens hypertexte pour les appels de note et retour, et pour les entrées d’index).

La solution de dernier recours était donc la constitution d’une base de données, qui est beaucoup plus apte à traiter un gros volume de données.

Nous avons donc rédigé un cahier des charges en ce sens, après avoir réalisé de façon extrêmement précise la structure de l’application, et produit « à la main » un test sur 2 ou 3 lettres pour vérifier son bon fonctionnement.

La société Inovcom a ensuite transformé le fichier MS Word en données structurées comme nous le désirions. Le fichier original étant particulièrement propre (vérifié et nettoyé en outre par Marie-France Claerebout) ; l’opération, pourtant complexe, s’est déroulée sans difficulté.

Infrastructure Web

La base de données est constituée autour de 3 tables principales :

  • les lettres (envoyées et reçues) + les fiches biographiques et les annexes ;
  • les notes ;
  • les entrées d’index ;
  • plus quelques tables annexes : le glossaire, les années, les correspondants, etc.

Chaque fiche contient le code HTML nécessaire à la mise en forme des lettres, des notes et des index, ainsi que divers champs nécessaires au fonctionnement de la base de données (clés, etc.).

La table la plus complexe et la plus novatrice est celle qui gère l’index, en raison de son volume et de sa structure (jusqu’à 7 niveaux), et du système de navigation « aller-retour » mis en place. C’est aussi celle qui fournit le gros « plus » de l’application par rapport à une édition papier.

L’application Internet a été montée à l’aide du programme FileMaker Pro 12 (base de données), associé à Lasso 8.6 (interface web).

La mise en forme des pages est gérée à l’aide de styles CSS (titre, corps, notes...) et de deux petits scripts javascript, un pour l’affichage des « popups », un pour le zoom sur les images.

En mars 2018, l’addition des lettres latines a requis une adaptation et une mise à jour de l’interface : v. nos Choix éditoriaux.

Polices de caractères

Le texte contient des caractères latins, mais aussi du grec, ainsi que quelques caractères spéciaux usités à l’époque. Le problème était donc double :

  • afficher tous ces caractères
  • obtenir un affichage identique sur toutes les configurations et tous les navigateurs, sans installation (Windows, Mac, Linux, Android...)

Nous avons opté pour l’utilisation de la police Cardo, de David J. Perry, à travers le système des Google Fonts, qui permet le téléchargement de la police à la demande, de façon transparente pour l’utilisateur.

La police Cardo contient à ce jour 3 814 signes (liste complète), dont la totalité des signes de la Medieval Unicode Fonts Iniative (MUFI 3.0), et ceux du Thesaurus Linguae Graecae (TLG).


Rédaction : guido.patin@gmail.com — Édition : info-hist@biusante.parisdescartes.fr
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Aspects techniques

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=7007

(Consulté le 29.06.2022)