L. reçue 58.  >
De Giulio Torrini,
le 19 juillet 1662

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

< Monsieur > [a][1][2][3]

L’occasion que j’eus de revoir le sieur Bizot dans son retour de Rome me lui fit demander, en discourant de son voyage, qui était celui des savants qu’il avait connus qui fût le plus galant homme. Il me répondit que personne n’était le pareil du Sr Guy Patin. Cela ne me surprit pas, votre mérite m’étant connu de longue main, mais me donne encore plus d’envie d’être connu de vous et vous assurer que je suis votre serviteur. Le Sr Touvenot m’a souvent entretenu fort avantageusement de vous. [1][4] Tout cela s’est confirmé par la venue du Sr Falconet en cette cour, qui a reçu de bon cœur l’offre que je vous faisais de nous servir. [5] Je vous rends très humbles grâces de vos courtoisies, que j’ai reconnues par votre réponse audit M. Falconet, et vous offre en récompense une correspondance sincère, une maison dans Turin, une autre dans Niella, [2] et l’affection de mes trois enfants, particulièrement de mon second, qui est avec moi, et de la même profession, [3][6] qui cherche l’occasion de vous témoigner qu’il est votre très humble serviteur, et de Monsieur votre fils, [4][7] que nous apprenons être dans un degré éminent de la plus haute et plus fine littérature. Recevez, je vous prie, ces sentiments avec votre courtoisie accoutumée, et m’honorez à l’occasion de vos commandements. [5] Je suis votre très humble et très obéissant serviteur,

Giulio Torrini.

De Turin, [8] le 19e juillet 1662. [6]


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Giulio Torrini, le 19 juillet 1662

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9058

(Consulté le 22.01.2020)