À François Citois, le 7 juin 1639
Transcription

ms BIU Santé 2007, fo 19 ro.

Sollicita augustum mente tuere caput :
Divinum nostrum Armandum sic indigito, ex cujus salute pendet
non Galliæ dumtaxat vel Europæ, sed totius orbis Christiani salus
et incolumitas : iterumque vale vir præstantissime, cujus obsequio
vivet
In æternum addictissimus et Soldurio-
rum Ambactorumque lege adstrictissimus

G.

Lutetiæ Parisiorum
vii. Id. Iun. mdcxxxix.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À François Citois, le 7 juin 1639. Note t

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1036&cln=t

(Consulté le 19.09.2020)

Licence Creative Commons