À Claude II Belin, le 22 août 1641, note 1.
Note [1]

« Le droit canon est un recueil qui a été fait en 1151 par Gratien, moine bénédictin, des textes de la Bible, des conciles et des sentiments des Saints Pères sur chaque matière ecclésiastique » (Furetière).

Le Corps du droit canonique, nommé vulgairement Cours canon, « consiste en trois parties, dont la première contient le décret de Gratien ; la seconde renferme les grandes décrétales recueillies par l’ordre de Grégoire ix en 1230. La troisième comprend les quatre moindres compilations des décrétales, qui sont le Sexte, les Clémentines, les Extravagantes de Jean xxii et les Extravagantes communes » (Moréri 1732, tome 3, pages 296). On y appelait Extravagantes les constitutions postérieures aux Clémentines parce qu’elles furent longtemps dispersées et rangées en dehors des recueils canoniques.

V. note [4], lettre 58, pour les vers dont la source préoccupait Guy Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 22 août 1641, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0059&cln=1

(Consulté le 18/07/2024)

Licence Creative Commons