À Charles Spon, le 15 octobre 1654
Note [1]

Suite de quatre traités de Melchior Sebizius sur les plaies, publiés entre 1632 et 1639 (Strasbourg, Eberhard Welper, in‑4o) :

  1. Prodromi examinis vulnerum singularum humani corporis, quatenus vel lethalia sunt et incurabilia : vel ratione eventû salutaria et sanabilia… : Pars i. Vulnerum nomenclaturas, definitiones, differentias, subiecta et efficientes causas explicans… ; Pars ii. Affectus, qui vulneribus superveniunt, et causas eorum exponens… ; Pars iii. Problemata quædam decidens… [Introduction à l’examen de toutes les blessures du corps humain, qu’elles soient mortelles et incurables, ou d’issue favorable et curables. 1re partie exposant leurs classifications, définitions, causes, victimes et causes efficientes… 2e partie exposant les affections qui s’ajoutent aux blessures et leurs causes…. 3e patie concernant certains problèmes…] (1632 et 1633) ;

  2. Examen vulnerum partium similarium [Examen des plaies des parties similaires (v. note [7], lettre 270)] (1635) ;

  3. Examinis vulnerum partium dissimilarium pars prima [Première partie de l’examen des plaies des parties dissimilaires] (1636), Secunda [deuxième] (1637), Tertia [Troisième] (1637), Quarta [Quatrième] (1637) ;

  4. Examen vulnerum singularum corporis partium, quatenus vel lethalia sunt, vel incurabilia, vel ratione eventus salutaria et sanabilia [Examen des plaies des parties singulières du corps, dans quelle mesure elles sont suivant les circonstances, ou mortelles, ou incurables, ou curables et favorables] (1638, 1639).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 15 octobre 1654. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0374&cln=1

(Consulté le 05.10.2022)

Licence Creative Commons