À Charles Spon, le 5 octobre 1655
Note [1]

« Armes contre armes, rivages contre rivages » ; Virgile (Énéide, chant iv, vers 628‑629) :

Litora litoribus contraria, fluctibus undas
Imprecor, arma armis : pugnent ipsique nepotesque
.

[Rivages contre rivages, flots contre flots, armes contre armes, c’est ma malédiction : qu’ils se fassent la guerre, eux et leurs descendants].

Guy Patin allait revenir sur cette funèbre affaire dans sa lettre à Charles Spon du 26 octobre suivant.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 octobre 1655. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0418&cln=1

(Consulté le 03.12.2022)

Licence Creative Commons