À Charles Spon, le 12 septembre 1660
Note [1]

L’évêché de Noyon était devenu vacant par la mort (le 25 août) de Henri Baradat (v. note [9], lettre 678) ; il allait échoir en 1661 à François de Clermont-Tonnerre (1629-1701, membre de l’Académie française). Comté-pairie depuis le xiie s., il était alors question, à en croire Guy Patin, de l’ériger en duché-pairie, ce qui ne fut pas accompli. L’évêque de Noyon était le sixième des pairs ecclésiastiques et portait le baudrier royal lors de la cérémonie du sacre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 septembre 1660. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0636&cln=1

(Consulté le 07.05.2021)

Licence Creative Commons