À Charles Spon, le 29 juin 1663
Note [1]

« et s’en est trouvée beaucoup plus mal » ; v. note [20], lettre 748, pour l’affirmation du contraire par Mme de Motteville (avec tout de même bien plus de recul que ne pouvait en avoir alors Guy Patin).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 29 juin 1663. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0753&cln=1

(Consulté le 23.09.2020)

Licence Creative Commons