À André Falconet, le 21 novembre 1669
Note [1]

D’après ce qui nous est parvenu, ce silence de Guy Patin à l’égard d’André Falconet allait du 12 octobre au 6 novembre 1669, soit trois semaines. Ce qui nous est resté de sa lettre du 6 novembre est loin d’atteindre quatre pages et donne une idée de ce qui en a été retranché dans les éditions imprimées, sans espoir aujourd’hui d’en recouvrer l’intégralité.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 21 novembre 1669. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0970&cln=1

(Consulté le 20.09.2021)

Licence Creative Commons