À Christiaen Utenbogard, le 27 janvier 1651
Note [1]

Le poète Lucrèce, {a} latin et français, de la traduction {b} de M.D.M. {c}


  1. V. note [131], lettre 166.

  2. Prose française et vers latins juxtalinéaires.

  3. Michel de Marolles (v. note [72], lettre 183), Paris, Toussaint Quinet, 1650, in‑8o ; avec ces deux vers d’Ovide (Amours, livre i, élégie 15, 23‑24) en exergue du titre :

    Carmina sublimis tunc sunt peritura Lucreti,
    Exitio terras cum dabit una dies
    .

    [Les poèmes du sublime Lucrèce périront le jour où disparaîtra le monde].

    V. note [50], lettre 549, pour la réédition de Paris, 1659, avec son éloge de Marolles à Guy Patin.


Les « Opuscules anatomiques » de Jean ii Riolan étaient ses Opuscula anatomica nova [nouveaux] qui composaient la quatrième partie de ses Opuscula anatomica vetera [anciens] (Paris, 1649) contenant la réédition de son Anthropographia (v. note [25], lettre 146).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 27 janvier 1651. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1051&cln=1

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons