À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 9 février 1657
Note [1]

Deux athlètes nommés Ladas ont brillé dans l’Antiquité et été chantés par ses écrivains :

  • Ladas d’Ægium, ville d’Achaïe, fut vainqueur à la course du stade de la 125e olympiade (280‑277 av. J.‑C.) ;

  • antérieurement, vers la 90e olympiade (vers 330 av. J.‑C.), un autre Ladas, originaire de Sicyone dans le Péloponnèse, avait remporté à Olympie le prix de la longue course (double stade) ; sa légèreté, dit Solin, était telle que ses pieds ne laissaient pas de traces sur le sable.

La lettre de Vopiscus Fortunatus Plempius à Guy Patin datait du 13 décembre 1656.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 9 février 1657. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1107&cln=1

(Consulté le 22.01.2021)

Licence Creative Commons