À Werner Rolfinck, le 6 septembre 1664
Note [1]

« où est le patriarche Énée, où sont Tullus et l’opulent Ancus, nous ne sommes qu’ombre et poussière » (Horace, v. note [1], lettre latine 334).

Au début de la phrase suivante, Guy Patin s’est trompé de jour pour la mort de Jean ii Riolan, en la datant du 21 au lieu du 19 février 1657.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Werner Rolfinck, le 6 septembre 1664. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1347&cln=1

(Consulté le 03.12.2022)

Licence Creative Commons