À Gerardus Leonardus Blasius, le 22 octobre 1665
Note [1]

Comme son camarade Joachim Georg Elsner (v. note [1], lettre latine 374), Hubert Koen (ou Köhn), natif de Lübeck, avait soutenu à Iéna, en 1663 (le 3 janvier), sous la présidence de Caspar Posner, une Disputatio physica de principatu partium in corpore animalium: sententias Aristotelicæ repugnantes exponens atque examinans… [Thèse d’histoire naturelle sur la primauté des parties dans le corps des animaux, exposant et examinant les sentences qui sont contraires à l’aristotélisme…] (Iéna, Johann Nisius, 1663, in‑4o). Il n’a pas laissé de trace dans les biographies, mais pouvait être le fils d’Hubertus Koen (1607-1668), théologien et archidiacre de l’église Sainte-Marie à Lübeck.

En chemin pour Paris depuis Iéna, les deux jeunes Allemands avaient dû séjourner à Amsterdam et y suivre un moment les enseignements de Gerardus Leonardus Blasius.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gerardus Leonardus Blasius, le 22 octobre 1665. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1409&cln=1

(Consulté le 22.10.2019)

Licence Creative Commons