À Gerardus Leonardus Blasius, le 9 octobre 1668, note 1.
Note [1]

Je n’ai pas interprété Gigans comme le nom du Hollandais qui apportait à Guy Patin les thèses d’Amsterdam que Gerardus Leonardus Blasius lui adressait, mais comme le témoin de son allure, qui devait sortir de l’ordinaire.

Dans la mythologie, les Géants étaient les « enfants du Ciel et de la Terre qui firent la guerre aux dieux. D’une taille monstrueuse et d’une force proportionnée, ils avaient le regard farouche et effrayant, de longs cheveux, une grande barbe, des jambes et des pieds de serpent, et quelques-uns cent bras et cinquante têtes » (Fr. Noël).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gerardus Leonardus Blasius, le 9 octobre 1668, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1489&cln=1

(Consulté le 21/05/2024)

Licence Creative Commons