À Charles Spon, le 24 mai 1650
Note [10]

Claire-Clémence, l’épouse du prince de Condé, alors emprisonné à Vincennes, quittait Montrond où le roi envoyait des troupes, en faisant dire qu’elle partait pour le Poitou. Accompagnée d’une petite escorte, elle voyagea en fait vers le Limousin pour rejoindre les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld à la mi-mai, près de Mauriac, qui l’accompagnèrent à Turenne (Petitfils d, pages 153‑165).

Journal de la Fronde (volume i, fo 218 ro, mai 1650) :

« Le 13 du courant un courrier envoyé de Berry par le comte de Saint-Aignan arriva ici et porta nouvelle que Mme la Princesse était sortie de Montrond avec le petit duc d’Enghien escortée par cent chevaux commandés par le duc de La Rochefoucauld. Ce comte, l’ayant poursuivie à cause qu’elle n’était qu’à sept heures de lui lorsqu’il en apprit la nouvelle, la joignit sur la frontière de Limousin ; mais voyant qu’elle était alors escortée de 300 chevaux qui s’étaient avancés à dix lieues de Montrond, envoyés par le duc de Bouillon, il ne jugea pas à propos de l’attaquer, n’étant pas assez fort pour cela ; et enfin, l’on sut hier au soir [19 mai], par l’arrivée d’un courrier extraordinaire, qu’elle était arrivée à Turenne et que le duc de Bouillon l’était venu recevoir à 20 lieues en deçà avec quantité de noblesse. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 mai 1650. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0229&cln=10

(Consulté le 15.05.2021)

Licence Creative Commons