À Charles Spon, le 1er juillet 1650
Note [10]

Le chevalier de La Valette (v. note [91], lettre 166), frère du duc d’Épernon, commandait alors les troupes du roi en Guyenne.

Journal de la Fronde (volume i, fos 253 vo et 254 ro) :

« De Bordeaux, le 4 juillet. Le chevalier de La Valette a repris Castelnau de Médoc de la même façon que le duc de Bouillon l’avait pris. Il menace de venir prendre l’Isle-Saint-Georges, {a} mais elle est maintenant si bien gardée qu’on ne le craint pas. Il s’en va avec ses troupes à Cadillac aussi bien que M. d’Épernon, lequel s’est abouché avec le maréchal de La Meilleraye dans une de ses maisons nommée Verteuil, où ils ont eu une longue conférence, après laquelle ce maréchal est revenu dans son camp à Saint-André. On attend ici en impatience la réponse que le Parlement de Paris fera au nouveau député que notre parlement lui a envoyé, et cependant tout demeure ici en même état, c’est-à-dire en suspens. On a peine à croire que le roi vienne ici. On publie que Mme la Princesse a encore reçu cent mille livres que les Espagnols lui ont envoyées ; mais quant aux cinq cent mille livres qu’elle attendait d’eux, elles ne paraissent point encore, non plus que le marquis de La Force, duquel on ne peut pas dire qu’on soit encore assuré, quoiqu’il ramasse quantité de troupes. »


  1. V. note [47], lettre 240.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er juillet 1650. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0235&cln=10

(Consulté le 08.04.2020)

Licence Creative Commons