À Charles Spon, le 28 décembre 1657
Note [10]

La sainte Marguerite dont Guy Patin voulait dire la vie à Marie Spon n’était pas celle d’Antioche (v. note [15], lettre 480), mais celle d’Écosse (1045-1093), épouse du roi Malcolm iii, à qui, en 23 ans d’union exemplaire, elle donna huit enfants. Admirable pour son influence bénéfique sur son mari, sa dévotion à Dieu et sa charité envers les pauvres, Margaret fut canonisée en 1251.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 décembre 1657. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0511&cln=10

(Consulté le 20.01.2021)

Licence Creative Commons