À Charles Spon, le 6 septembre 1658
Note [10]

« ainsi rien n’est heureux en toute partie, nul ne peut partout jouer et gagner. » Le début est d’Horace, nihil est ab omni parte beatum (Odes, livre ii, xvi, vers 27‑28) ; la fin, devenue proverbiale, est attribuée Vomanus, poète scolastique latin du vie s.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 septembre 1658. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0536&cln=10

(Consulté le 09.04.2020)

Licence Creative Commons