À André Falconet, le 19 octobre 1660
Note [10]

Tomás Hurtado : Duplex antidotus contra duplex venenum, quod ex fonte Theophilino ebibit Leodegarius Quintinus Hæduus, propugnatore D. Didaco Sanchez del Aquila, magistro theologo [Double antidote contre un double poison que Leodegardus Quintinus Hæduus a entièrement avalé de la source théophilienne, par le combattant don Didaco Sanchez del Aquila, maître en théologie] (Séville [Hispal], J. de Ribera, 1657, in‑8o).

La phrase est mal construite, ou, plus probablement, a été mal transcrite par Bulderen (Reveillé-Parise a préféré sauter la fin de ce paragraphe) ; les mots entre crochets proposent une restauration plausible, où le et lui désignent le P. Théophile Raynaud.

Tomás Hurtado (mort à Séville en 1659) était un clerc mineur régulier qui avait enseigné la théologie à Alcala de Henares (Madrid), Salamanque, et Rome ; une controverse l’avait opposé au P. Théophile, lequel l’avait attaqué sous couvert d’un pseudonyme dans un ouvrage intitulé Thomas Hurtado, clericus regularis minor, vulgo Piloso, in resolutione controversiæ de communione pro mortuis, vulsus ac depilatus a Leodegario Quintino Heduo, sacræ theologiæ doctore [Thoma Hurtado, clerc mineur régulier, vulgairement dit poilu, renversé et tondu par Leodegarius Quintinus Heduus, docteur en théologie sacrée, pour en finir avec la controverse sur la communion pour les morts] (Lyon, M. Libéral, 1653, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 19 octobre 1660. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0645&cln=10

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons