À André Falconet, le 21 janvier 1666, note 10.
Note [10]

Christian Ludwig, grand-duc de Mecklenburg-Schwerin (1623-1692), avait succédé à son père, Adolf Friedrich, mort en 1658. Divorcé de sa première épouse, Christine de Mecklenburg-Güstrow, en 1663 (avec autorisation de la Sorbonne et du pape), il s’était remarié le 3 mars 1664 avec Élisabeth-Angélique de Montmorency, duchesse de Châtillon (v. note [74], lettre 166) ; il passa presque tout le temps de son règne à Paris. Tiraillé par les vives querelles diplomatiques entre la Couronne de France et le duché de Mecklenburg, dont il était la cause, le couple menait alors une vie pleine d’intrigues et de brouilles à rebondissements.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 21 janvier 1666, note 10.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0855&cln=10

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons