À Johannes Antonides Vander Linden, le 28 novembre 1659
Note [10]

Dans un paragraphe consacré aux gaz intestinaux de ses « Morceaux choisis médicaux » (Leyde, 1656, v. note [29], lettre 338), Johannes Antonides Vander Linden pimentait deux citations de Jacques Houllier et de Jérôme Cardan avec cette remarque : In talibus commentariis secure Slendrianus dormire solet [En présence de tels commentaires, un « Slendrien » a coutume de s’endormir paisiblement] ; v. note [2], lettre latine 132, pour le retour de Guy Patin sur ce mot après l’explication que Vander Linden lui a fournie.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 28 novembre 1659. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1163&cln=10

(Consulté le 24.10.2019)

Licence Creative Commons