À Christiaen Utenbogard, le 14 mars 1662
Note [10]

Guy Patin a correspondu avec ces deux savants hollandais.

  • L’unique lettre que nous avons de lui à Anton Deusing, datée du 8 octobre 1665, ne dévoile pas ce qu’il entendait par : « je lui écrirai afin de lui faire savoir que je l’honore et le respecte pour des raisons qui m’appartiennent », ad eum scribam, ut intelligat seipsum à me coli et honorari, cujus causas penes me habeo. Il pouvait vouloir signifier à Deusing son soutien dans la mordante querelle qu’il entretenait avec son collègue Frans Sylvius de Le Boë, partisan déclaré des nouveautés anatomiques et chimiques (v. note [13], lettre 759).

  • Les échanges de Patin avec Reiner von Neuhaus, engagés par la lettre qu’il lui a adressée le 18 mai 1662, ont été beaucoup plus productifs.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 14 mars 1662. Note 10

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1216&cln=10

(Consulté le 29.11.2022)

Licence Creative Commons