À Heinrich Meibomius, le 16 septembre 1665
Note [10]

Epistola de Longævis ad Serenissimum Celsissimumque Principem ac Dominum Dn. Augustum, ducem Brunscvicensem ac Lunæburgensem, octogesimum sextum annum agentem, auctore Henrico Meibomio [Lettre sur ceux qui vivent longtemps, adressée au sérénissime et grandissime seigneur Auguste, duc de Brunswick-Lunebourg (v. note [1], lettre 428), qui est en sa 86e année ; par Henricus Meibomius] (Helmstedt, Henning Müller, 1664, in‑8o).

Le nom de Guy Patin s’y lit au bas de la dernière page du cahier C et en haut de la première du D (pages signées, mais non numérotées) :

Parisienses Medicos plerosque longævos esse, dicebat mihi olim Guido Patinus Urbis illius et Orbis honor. Sive autem hoc meritis illorum, sive arti debetur, sive utrique, opto saltem, ut Patini, Mentelii, illisque eruditione et virtute similes, suo exemplo hoc dictum cornfirment.

[Plusieurs médecins de Paris vivent très longtemps, me disait jadis Guy Patin, honneur de cette ville et du monde ; qu’on doive cela à leurs mérites ou à leur art, ou aux deux à la fois, je souhaite du moins que, par leur propre exemple, les Patin, les Mentel et ceux qui leur ressemblent, en érudition et en vertu, confirment ce propos].

V. note [31], lettre 146, pour la longévité légendaire de Nestor, roi de Pylos.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Heinrich Meibomius, le 16 septembre 1665. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1404&cln=10

(Consulté le 08.12.2019)

Licence Creative Commons