De François Rassyne, le 27 décembre 1656
Note [10]

On appelle honteux ou pudendaux les vaisseaux qui irriguent les organes génitaux (dans les deux sexes). Les veines honteuses étaient ici les veines utérines qui drainent le sang de la matrice dans les veines hypogastriques (iliaques internes), d’où il rejoint le cœur par la veine cave inférieure.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De François Rassyne, le 27 décembre 1656. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9067&cln=10

(Consulté le 23.09.2020)

Licence Creative Commons