À Charles Spon, le 20 mars 1649, note 104.
Note [104]

« là d’où il nous est malencontreusement venu, lui le malheur de son siècle et le pire des vauriens » ; Catulle (Poèmes, xiv, vers 20-22) :

vos hinc interea valete abite
illuc unde malum pedem attulistis
sæculi incommoda pessimi poetæ
.

[Vous, malheurs de votre siècle et pires des poètes, valete ! mais allez-vous-en d’ici, là d’où vous êtes malencontreusement venus].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1649, note 104.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0166&cln=104

(Consulté le 28/05/2024)

Licence Creative Commons